Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : restauration meubles anciens ebeniste paris versailles specialiste vernis au tampon marqueterie
  •  restauration meubles anciens ebeniste paris versailles specialiste vernis au tampon marqueterie
  • : ebenisterie restauration de meubles - alain pangrazzi-ebenisste- paris - versailles - artisan ébéniste - vernisseur - biennal des antiquaires louvres des antiquaires - evreux- anet-marqueterie-vernis au tampon- rustiques armoire normande-meubles cirée mobiliers national
  • Contact

contactez moi


alain pangrazzi
1 rue des iris
hameau de pommereuil
27240 buis sur damville

02 32 29 85 66

alainpangrazzi@gmail.com

logo.jpg

bienvenue et bonne visite

logo

 

  Vous possédez un mobiliers anciens qui a besoin d'être restaurer ?


Installé artisan ébéniste depuis 1986, restaure avec passion vos meubles anciens, du  rustique, massif, aux marqueteries les plus fines, d'époque, de bois précieux,   specialiste du vernis au tampon.

 

visite du site

 

/ / /


ANCELLET, Denis Louis

Denis Louis Ancellet,  artisan libre, passe maître à Paris le 3 décembre 1766 et fut conseiller de sa corporation   Il s'adonnait avec succès à des travaux d'art, mais produit surtout des pièces de fabrication courante que les marchands lui achette. Ses talents furent employés pour le service du Roi. Au printemps de 1791, quand Louis XVI forma le projet de se rendre à Saint-Cloud et fit mettre le château en état de recevoir la Cour, cet ébéniste reçut du Garde-Meuble la commande d'une soixantaine  de meubles On a trouvé l'estampille de ce maître sur des meubles précieux en acajou massif et en marqueterie à filets, parmi elle plusieurs consoles.

D.L. Ancellet, était un bon artisan qui semble ne s'être jamais lancé dans la fabrication de meubles exceptionnels. Presque toute sa production, à notre connaissance, consistait en des meubles d'acajou soigneusement traités, dans un style froid et sec : tables à écrire, tables bouillotes ou commodes. Il a aussi fabriqués de petits coffrets et des consoles. Mais sa spécialité était la production de tables à jeux. Il ne pratiquait guère la marqueterie, sauf pour de sobres incrustations de filets ou de motifs discrets.


Comte François de Salverte. Les Ebénistes du XVIII° siècle. Les Editions d’art et d’histoire. Paris, 1953.
Jean Nicolay. L’Art et la manière des maîtres ébénistes français au XVIII° siècle. Guy le Prat - Editeur. Paris, 1956.

Partager cette page

Repost 0
Published by